avril222014
“Consolez-moi de ma connerie.”
5PM

Trainspotting - end

The truth is that I’m a bad person. But, that’s gonna change - I’m going to change. This is the last of that sort of thing. Now I’m cleaning up and I’m moving on, going straight and choosing life. I’m looking forward to it already. I’m gonna be just like you. The job, the family, the fucking big television. The washing machine, the car, the compact disc and electric tin opener, good health, low cholesterol, dental insurance, mortgage, starter home, leisure wear, luggage, three piece suite, DIY, game shows, junk food, children, walks in the park, nine to five, good at golf, washing the car, choice of sweaters, family Christmas, indexed pension, tax exemption, clearing gutters, getting by, looking ahead, the day you die.

4PM

Trainspotting - debut

Choose life. Choose a job. Choose a career. Choose a family. Choose a fucking big television, Choose washing machines, cars, compact disc players, and electrical tin can openers. Choose good health, low cholesterol and dental insurance. Choose fixed-interest mortgage repayments. Choose a starter home. Choose your friends. Choose leisure wear and matching luggage. Choose a three piece suite on hire purchase in a range of fucking fabrics. Choose DIY and wondering who the fuck you are on a Sunday morning. Choose sitting on that couch watching mind-numbing spirit-crushing game shows, stuffing fucking junk food into your mouth. Choose rotting away at the end of it all, pissing your last in a miserable home, nothing more than an embarrassment to the selfish, fucked-up brats you have spawned to replace yourself. Choose your future. Choose life … But why would I want to do a thing like that? I chose not to choose life: I chose something else. And the reasons? There are no reasons. Who needs reasons when you’ve got heroin?

avril182014
“She smelled of daisies
She drives me crazy”
Big jet plane - Angus and Julia Stone
9AM
La creación intelectual es el más misterioso y solitario de los oficios humanos. - Gabriel García Márquez
Prix Nobel de la Littérature. Colombia. Que en Paz descanse, amigo.

La creación intelectual es el más misterioso y solitario de los oficios humanos. - Gabriel García Márquez

Prix Nobel de la Littérature. Colombia. Que en Paz descanse, amigo.

9AM
“La vida no es sino una continua sucesión de oportunidades para sobrevivir.”
Gabriel García Márquez
12AM
“Pourquoi tu fumes aussi vite ?
-Vous fumez pour vous amuser, moi je fume pour mourir.”
Où es-tu Alaska ? ,
J.Green

(Source : its-just-a-fucking-metaphor, via aurevoir-simone)

avril172014
“C’est très difficile de dire aux gens qu’on les aime. Enfin c’est emmerdant, ce mot a été extrêmement pillé, détruit. Il ne veut plus rien dire exactement. Et puis… j’y arrive pas.”
Jacques Brel

aimer brel 

10PM

Le Jacques Brel du soir.

Il y a aujourd’hui beaucoup de jeunes filles qui sont élevées dans l’espoir de rencontrer une espèce de prince charmant. Les princes ne sont pas princes et ils ne sont pas charmants, c’est à l’amour de les rendre princes et charmants, c’est à elles à faire le travail, comme aux gars aussi. On se fabrique…

Désespéré n’est pas une chose triste n’est-ce pas. L’espoir avec youpie, la fleur au chapeau, c’est abominable, c’est un péché, l’espoir imbécile.

Pour moi, dieu ce sont les hommes. Et un jour ils sauront. 

Je suis optimiste. Je crois que les hommes sont merveilleux. Il faut peut-être qu’on leur dise. 
On me dit toujours que je suis misogyne. Un peu, parce que je vais jamais dans les boites de nuit. 
Je crois que les femmes ont leur part de responsabilité. Elles apprennent la prudence aux hommes. “Ne dis rien”, “Pense à l’avenir”; comme si on pouvait penser à l’avenir. On n’est que le présent. On est un accident biologique qui fait ce qu’il peut. Il faut se tromper, être imprudent, il faut être fou. Les infirmes, ce sont les hommes prudents. L’homme n’est pas fait pour rester quelque part, comme ça… Être figé c’est une erreur colossale. Je crois qu’il faut arriver, par discipline, à n’avoir que des tentations, mettons, relativement nobles, et à ce moment là il est urgent d’y succomber. Même si c’est dangereux, même si c’est impossible. Surtout si c’est impossible.

Et puis il faut aimer. 

J’aime “la” fête. La main d’un homme c’est une fête, retrouver quelqu’un c’est une fête. Même un enterrement c’est une fête, on est tous là; c’est une fête. C’est pas triste, c’est une fête. J’aime que les hommes se groupent, se réunissent, aient autre chose qu’un ennemi commun, aient un rêve commun. Il faut choisir : donner priorité au rêve ou priorité à son petit confort intérieur. Et je donne encore priorité au rêve. Peut-être que quand je serai vieux je dirai le contraire, ce serait possible. Je me le souhaite parfois.

On rêve tout de 10 à 15 ans et on passe le restant de sa vie à essayer de réaliser une partie de ces rêves. On essaie de retrouver des couleurs qu’on a rêvé… je crois. Je crois que personne n’abandonne, ils disent que c’est pour plus tard.. Le nombre de gens qui disent “dès que j’aurai le temps, je vais le faire”.

Quand on est choqué par la vie, on écrit du livre, on fait du film, on fait des chansons. C’est Brassens, qui dit ça. 

C’est pas de la colère, c’est de la douleur. Je me sens continuellement agressé. Parfois les gens disent que je veux choquer les gens, c’est pas vrai. J’ai mal, quelque part. Tout le monde a mal, quand il crie.

Jacques Brel. 
https://www.youtube.com/watch?v=0goh5ZZJVro

3PM
← Articles anciens Page 1 sur 75